LÀ QU'ON VIVE !
Retour sur la projection/débat « À nos corps défendants »
Categories: Carnet de Route

La semaine dernière, le maire de Commercy a refusé de nous prêter une salle pour projeter « À nos corps défendants », un film sur les violences policières dans les quartiers populaires, prétextant qu’il y aurait « trouble à l’ordre publique ».

« Je sais quel type de personnes viendront voir ce film », « les salles de la municipalité sont là pour créer du lien social, votre film n’en créera pas. » a t-il rétorqué au réalisateur lorsque celui-ci s’est rendu à la mairie pour connaître les raisons de la censure.

Vendredi dernier, nous avons alors projeté le film dans nos locaux. N’en déplaise au maire : aucun trouble à l’ordre public n’a été noté ; et une cinquantaine de personnes venues d’horizons bien différents étaient présent.e.s.

Merci à IanB et au collectif Désarmons les d’avoir été parmi nous !

Le mot du réalisateur :

PROJECTION A COMMERCY LE 31 JANVIER 2020 !

Une cinquantaine de personnes présentes à La Qu’on Vive, malgré le refus lamentable du maire réactionnaire de la ville de nous accorder l’accès à une salle municipale, sous prétexte de « risque de trouble à l’ordre public » .

Un débat riche avec des personnes touchées par la réalité vécue dans les quartiers populaires et sensibles aux moyens de résoudre les conflits et violences au sein de ces quartiers, sans passer par la police, qui ne fait qu’aggraver considérablement la situation et le niveau de violence.

Contrairement aux assertions minables du petit édile local, qui n’a fait qu’obéir au préfet en censurant un film sans n’avoir aucune idée de son contenu, on peut créer du lien social autour de débats politiques et de critique sociale. Qu’il aille se cacher dans son chateau et ses dorures payées avec notre argent, car il est à mille lieues de capter la sensibilité et la complexité du monde dans lequel on vit.

Merci aux commerciens qui résistent à la bêtise au pouvoir.

Comments are closed.